> Accueil > Tous les films > Drame > Un prophete
Affiche du film Un prophete

Un prophete


Sortie  2009  (2h29)
Réalisé par  ,
Avec  , , ,
Genre 
Nationalité  France
Voir la bande-annonce
Boxoffice: 1 220 890 spectateurs en 2009
Palmares: César du meilleur film en 2010
Presse vote ouivote ouivote ouivote ouivote oui (5/5)

Acheter Un prophete sur Amazon.fr

Résumé du film Un prophete

Condamné à six ans de prison, Malik El Djebena, ne sait ni lire, ni écrire. À son arrivée en Centrale, seul au monde, il paraît plus jeune, plus fragile que les autres détenus. Il a 19 ans.D'emblée, il tombe sous la coupe d'un groupe de prisonniers corses qui fait régner sa loi dans la prison. Le jeune homme apprend vite. Au fil des '' missions '', il s'endurcit et gagne la confiance des Corses. Mais, très vite, Malik utilise toute son intelligence pour développer discrètement son propre réseau...

Les Critiques de la Presse vote ouivote ouivote ouivote ouivote oui

20 Minutes:
Par ses fulgurances et son originalité de traitement, Un prophète restera sans doute comme l'un des meilleurs films de l'année.(...) Entre face-à-face pesants et éclairs de violence, Audiard bourre le spectateur d'uppercuts, le laissant pantelant, mais comblé.

Brazil:
Un Prophète, c'est 2h30 de plongée dans l'univers carcéral, dedans et hors les murs, à suivre l'ascension criminelle d'un jeune homme à la gueule d'ange.

Dvdrama:
A la fois allégorie fantastique où un ange se métamorphose en démon et western social où la prison devient une métaphore de la vie, Un prophète s'impose comme l'un des grands événements cinéma de cette année.

Le Journal du Dimanche:
Admirable, ultra-maîtrisé, époustouflant, dérangeant... On est à court de qualificatifs pour traduire en mots cet incroyable voyage au bout de l'enfer carcéral que nous fait vivre Jacques Audiard.

Le Monde:
C'est un thriller, au sens le plus strict du terme : un film qui fait naître des sensations violentes, provoque des poussées d'adrénaline, fait peur, révulse et exalte.

Le Nouvel Observateur:
Film d'une grande intelligence, brutal et contrasté, écrit et mis en scène avec une maîtrise impressionnante, "Un prophète" est servi par une interprétation renversante (...)

Le Parisien:
L'interprétation tout en nuances du héros, celle, magistrale, de Niels Arestrup, la réalisation éblouissante d'Audiard donnent à cette histoire une dimension épique.

Les Inrockuptibles:
(...) 2h29 minutes de cinéma agrippant, qui empoigne tous vos sens et vos pensées sans se relâcher ni vous relâcher une seconde. (...) Film de genre éternel (...) un prophète est un coup de cinéma qui fait bang ! Et résonne longtemps.

L'Express:
C'est en interrogeant son art à tout moment, en revenant à l'essence même du cinéma, qu'Audiard réussit (...) à échapper à tout jugement moral et, partant, à toucher aussi juste.

Libération:
Audiard tourne peu, il macère longuement dans ses projets jusqu'au dégoût, jusqu'à la transe. C'est sans doute ainsi qu'il fabrique l'énergie implacable qui fait sursauter chaque séquence de son film pendant deux heures trente.

Marianne:
(...) Un voyage suffocant, passionnant, qui transgresse les codes et les clichés du film de genre (...)

Ouest France:
Face à un Niels Arestrup au plus fort de sa violence contenue et de sa puissance irascible, le jeune Tahar Rahim s'offre une troublante présence, pleine de candeur et de détermination tranquille.

Positif:
(...) un des meilleurs films de prison (...). Un univers imptoyable d'où émerge une jeune acteur qui impose son incroyable présence à l'écran : Tahar Rahim.

Première:
(...) Jacques Audiard a néanmoins prouvé une chose : il est sans conteste le plus grand cinéaste français en activité (...) rarement film français récent aura conjugué avec une telle maîtrise science de la narration et ambition formelle.

Télé 7 Jours:
(...) polar puissant, fiévreux, ultraréaliste (...). Un diamant noir porté avec maestria par le jeune Tahar Rahim, quasi inconnu, découvert dans La Commune sur Canal+.

TéléCinéObs:
Le cinquième film de Jacques Audiard relève du miracle. On ne peut espérer qu`une chose : qu`il fasse florès auprès du public et soit prophète en son pays.

Télérama:
(...) C'est presque du Balzac, Un Prophète ! (...) sa maîtrise séduit et subjugue. La forme et le fond s'épousent (...) A chaque instant, l'audace l'emporte (...)

Charlie Hebdo:
Film de prison digne du Trou, de Becker, récit d'initiation et d'apprentissage qui reprend la ligne des précédents films d'Audiard (...)

Impact:
Rarement (jamais ?) aura-t-on vu la prison française filmée d'une telle manière, avec son lot de violences quotidiennes, ses repliements communautaires et sa corruption administrative ambiante, à tel point que l'on se demande jusqu'où la fiction prend le pas sur la réalité.

La Croix:
Grand prix du jury du dernier Festival de Cannes, ce film âpre et noir est porté par un jeune acteur jusqu'ici inconnu, Tahar Rahim, auteur d'une époustouflante prestation.

Cahiers du Cinéma:
Il serait donc aisé de faire au Prophète le double procès suivant : confusion idéologique + appétence ressassée pour la virilité. (...) Ce serait balayer un peu vite ce film qui certes étouffe et s'étouffe dans son programme balisé, écrit, fait pour montrer ses muscles, mais qui sait aussi emporter le spectateur à bon escient

Chronic'art.com:
Audiard ne rêve que d'épure et de style (...) quand son film ne témoigne que d'une prodigieuse littéralité : ne jamais se montrer capable d'être un peu plus que ce qu'il est, coller laborieusement à son matériau narratif et s'accrocher en permanence à son petit programme de répétition et d'entêtement.

Elle:
Malgré sa virtuosité et son intelligence, on n'adhère pas totalement à Un Prophète. On quitte le film avec le sentiment qu'il nous a fait glisser (...) dans le grand bain de nos certitudes.

Les Commentaires des Spectateurs sur le film Un prophete